Index du Forum




 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Kari and Hikaru adventure.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le monde est composé de mots. [Autres.] -> Discussions. -> Créations. -> Ateliers de Queulorior. -> Historiques.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message

Mélodie Hinuki


Admin'.

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2010
Messages: 462
Starter: Evoli [F]
Région de départ: Johto.
Pokédollars: 990 120

MessagePosté le: Sam 30 Oct - 15:15 (2010)    Sujet du message: Kari and Hikaru adventure. Répondre en citant

Disparition, précipitation. 
Point de vue Kari.  


Une douce odeur sucrée s’éleva de la cuisine, je la sentais vu que je me trouvais dans ma chambre face à la fenêtre donnant sur le laboratoire de Dinocity. Ma ville depuis l’âge de sept ans car je vivais, anciennement, à Bourg-en-Vol non loin de chez le Professeur Seko. Mon cœur se serra pendant que je me souvenais d’avant, de tout ce que j’avais abandonné à Hoenn mais à présent j’avais pris l’habitude de vivre dans la région de Kimaro où le climat chaud me prenait fréquemment au dépourvu. Ma robe de nuit datait de cette époque lointaine, un cadeau de ma meilleure amie avant notre séparation je devais me l’avouer sa présence me manquait. Célia était une fillette pleine de vie, perspicace pour tout ce qui touchait aux légendes urbaines mais également trop curieuse et souvent mise de côté par les autres habitants. J’étais la seule en plus d’Hikaru à allez jouer avec elle. Un petit soupir quitta mes lèvres sèches et j’allumai l’ordinateur se trouvant à côté de la télévision, la page d’attente apparu et en peu de temps qu’il en faut pour dire Pichu elle s’en alla laissant apparaître un fond d’écran composé essentiellement de Tadmorv. Mon cousin était passé par là… J’ouvris ma boite mail, espérant recevoir une réponse du professeur Seko, lui ayant envoyé mon message une semaine auparavant il me semblait logique que sa réponse me parvienne malheureusement ce ne fut pas lui. Le seul message était un acte de recherche, un jeune homme à la chevelure rougeoyante avait volé un Pokémon au professeur Orme dans la région Johto mais mis à part cela personne n’avait d’autres informations. Un haussement d’épaule de ma part qui signifiait : « Qu’en ai-je à faire ? Je suis à Kimaro pas à Johto. » Jusqu’au moment où je réussi à lire une inscription en minuscule « Risque de prendre le bateau. Toute les régions sont prévenues » J’eu envie de rire mais ma mère m’appela de sa voix douce et mélodieuse, je sortis de ma chambre, descendit l’escalier jusque dans le salon et me dirigea droit vers la cuisine où une pile de crêpes au miel d’Apitrini trônait. Je lui jetai un coup d’œil afin de deviner la raison de la venue de ce met que j’adorais depuis que j’étais enfant mais rien ne se lisait en son regard et je me mis à manger le plus calmement du monde. Le téléphone sonna, maman s’excusa et alla le prendre avant de répondre. De ma place je n’entendais rien mais le journal télévisé me parvint, quant à lui, clairement…
 
- De nombreuses personnes ont disparue tant des enfants en bas âges que de grands dresseurs reconnus dans le monde entier. Tout le monde se demande ce qu’il se passe mais aucune réponse ne nous parvient…
- Pff, je parie que c’est encore un faux flash-info… Dis-je tout en enfournant un bout de crêpe.
 
Le temps passa, à un rythme tellement lent que rien ne semblait avancer et je me décidai à allez enfiler des vêtements afin de prendre l’air. De retour dans ma chambre j’ouvris l’armoire où se trouvait un béret noir au milieu des chapeaux à bord large, des casquettes à fleurs et de mon bonnet de natation. Je le pris et le lança sur ma chaise avant de partir à la recherche d’un haut correct et d’un bas, les chaussures je les avais déjà choisie le jour précédent : Des bottes à talons plats de couleurs bordeaux foncés. Ma main passa sur un t-shirt que je remis à sa place avant de croiser un top à bretelle vert pâle et blanc, je le sorti tout comme le top en V couleur noir. Une superposition allait voir le jour d’ici peu. Il ne me restait plus qu’à me trouver un pantalon ou une jupe… J’optai finalement pour ma jupette à carreau noir et vert. Je me changeais mettant les vêtements comme il se doit et descendit à nouveau pour enfiler mes bottes, au même moment on sonna à la porte. Curieuse, je n’attendis pas que ma mère ailles ouvrir et je le fis à sa place, mon mètre soixante deux rehausser de deux petits centimètre grâce aux talons je paraissais tout de même minuscule comparé à l’être se trouvant face à moi. Il me bouscula, sans rien dire et se dirigea droit dans la pièce où se trouvait maman. La peur m’assaillit mais je préférai dire tout haut que je sortais vers la route du Soleil afin de prendre l’air. Comme d’habitude il faisait chaud, trop chaud et je ne croisai personne du village. La majorité devant travailler à Ikoudo, ville la plus proche mais également la plus terrifiante quand on savait que le groupe Darklight y avait une base. Les Team Rocket, Aqua et Magma paraissaient bien gentilles comparé à lui. D’après ce que j’en savais ils faisaient des expériences sur les Pokémon qu’ils allaient prendre à l’école des dresseurs, personne n’avait revu les malheureuses créatures. Le paysage composé d’arbres à baies, de bosquets et de lacs me plaisait et arrivait à me calmer la plupart du temps mais pas aujourd’hui. Je m’assis sur le rebord du lac Glace afin d’observer les alentours, les Pokémon’s aquatiques et les volants lorsqu’une main se posa sur mes lèvres et mon nez m’empêchant de respirer mais également d’appeler à l’aide. La peur m’envahissait, je n’arrivais pas à me débattre et mes yeux se fermaient lentement et inexorablement. L’air fini par me manquer, je sombrai dans un néant que je ne connaissais guère où rien n’avait de couleur. Tout était noir. A mon réveil, je me trouvais dans une pièce, sombre également. Instinctivement je reculai touchant le mur, froid qui me transperça la chair. Attendez une seconde, comment je peux sentir le froid sur la peau de mon dos alors que je suis habillée ? Prise de panique je tentai de toucher mes vêtements mais rien n’y fit, ils avaient disparus et je me sentais plus faible que d’habitude. Quelqu’un entra, je me recroquevillai dans un coin tentant de passez inaperçu mais il me trouva, m’attrapa par les cheveux et m’attira vers lui. Une envie d’hurler m’envahit pour la deuxième fois de la journée et pire encore lorsque je sentis comme une pointe pénétrer dans mon épaule, que se passe-t-il ? Mon corps s’effondre telle une loque, je me sens mal et ma tête tourne. L’inconnu me dépose lentement sur le sol ne disant qu’un simple « Désolé Kari » m’abandonnant dans ce lieu sombre… Une douleur traversa la moindre cellule, un hurlement de douleur fini par s’échapper, ma température intérieure augmente à une vitesse folle jusqu’au moment où je m’effondre, à nouveau.
 
Point de vue Hikaru.
 
Je marchais à travers les rues de notre village, le temps paraissais inlassablement arrêter sur ensoleillé et le teint pâle que je possédais avant n’existait plus. Vivant dans la même demeure que Kari il arrivait que des disputes éclatent mais nous arrivions à nous entendre sur pas mal de sujets. Aujourd’hui, à mon retour de l’école, je ne l’avais pas vue. Ma tante ne me répondait pas et ce peut importe la question que je posais. Kari avait-elle mal prit ma blague du fond Tadmorv ? Non, je ne pense pas sinon elle était devenue susceptible au fil du temps. Je levai la tête vers le ciel où j’aperçu un Rapasdepic, il paraissait perdu sans pour autant demander de l’aide aux autres Pokémon se trouvant près de lui. Je souris tout en allant voir près du lac de Glace, habituellement ma cousine venait en ce lieu mais mis à part l’étendue verte et orangée parsemant les rives je ne pu apercevoir celle que je cherchais désespérément. Ma main se posa sur la pokéball que je possédais, même si j’allais à l’école j’avais un Pokémon pour me défendre tout comme Kari. L’avait-elle prit avec elle ? Je fis sortir Fantominus afin qu’il m’aide à la retrouver, mon spectre ne se le fit pas dire deux fois et il disparu pour mener son enquête aux alentours des lacs. De mon côté je retournais à Dinocity, les voisins avaient, peut-être, entendus ou vus quelque chose. Les rues calmes me rappelèrent que les adultes travaillaient, cela ne m’empêcha pas d’allez toquer ou sonner à diverses portes. Je parlais avec les autres enfants et adolescents afin d’en savoir plus sans pour autant augmenter mon registre de pistes. En tout et pour tout j’avais eu droit à : « Quel devoir a-t-on pour demain ? », « Non je ne l’ai pas vue aujourd’hui. », « Qu’est-ce qu’il fait beau. » et même « T’as qu’à allez voir le Professeur Storm pour avoir des informations. ». En tout et pour tout que des bêtises, je n’en avais strictement rien à faire de mes cours du lendemain après tout j’étais en âge de partir d’ici depuis cinq ans tout comme Hikari même si pour elle cela faisait neuf ans. Si elle est restée chez elle sans commencer son voyage c’était essentiellement pour aider sa mère, de mon côté je préférais parfaire mon apprentissage tout en évitant la team Darklight. J’allai voir le laboratoire où de nombreux scientifiques discutaient, je ne leur prêtai guère attention avançant droit devant moi jusqu’à la jeune femme qui était notre professeur Pokémon. Catherine Storm. Sa longue chevelure ébène tranchait avec celle de ma famille, nous étions tous blond mais à des degrés différents, et ses yeux violets montraient un amusement sans faille tout en brillant de bonheur. Mon courage resta profondément ancré en moi, la gêne me prit au dépourvu mais j’ouvris finalement la bouche. Je devais le faire pour moi, pour Kari et pour tout ce qu’il se passait en ce moment même.
 
- Professeur Storm, excuser moi mais j’aimerais vous parlez… Dis-je tout en remettant ma chevelure dans son désordre habituel.
- Que sa passe-t-il Hikaru ? Tu as l’air inquiet et perdu.
- Je ne suis pas perdu ! Mais pour ce qui est de l’inquiétude vous avez raison… Kari à disparue, elle n’est pas à la maison ni aux Lacs et encore moins dans le village. J’ai peur qu’il lui soit arrivé quelque chose.
- Elle ne doit pas être loin, Kari sait se débrouiller seule et tu le sais. Ne te fais pas de si fortes inquiétudes.
 
Le son de sa voix ne me rassura pas, je me détournai d’elle tout en lui disant au revoir et retournais à la demeure. Je montai les marches quatre à quatre de l’escalier menant à sa chambre, ouvrit la porte et observa la pièce. Jamais elle ne m’avait laissé entrer ici. Je m’approchai de son bureau où trônait la sphère bicolore contenant son Pokémon, je la pris et sortis de la pièce vu que rien n’avait changé de place. Je me rendis dans la cuisine, l’odeur des crêpes m’assaillit et je me dis qu’elle avait du en manger. Je m’approchai de la table, renifla l’odeur des crêpes encore présente, compta les assiettes et là je me rendis compte que quelque chose clochait. Nous vivons à trois dans cette maison simplette, étant donner que j’étais absent de toute la matinée et ce jusqu’à quatorze heure je n’avais pas été là pour goûter à cet aliment. Pourtant il y avait quatre assiettes, une sale et trois propres. La sale devait appartenir à Kari, l’une des propres à Jessica mais pour les deux autres. Qui étaient venus ? Que voulaient-ils ? Pourquoi ma tante ne voulait rien me dire ? J’eu envie d’hurler de rage devant mon impuissance jusqu’au moment où une sphère mauve et noire passa à travers le mur et commença son dialogue dans le langage Pokémon. Fantominus avait trouvé quelque chose, je le sentais à sa façon de bouger malgré que tout ce qu’il me disait reste incompréhensible. Je lui demandai de me conduire jusqu’à l’endroit où avait été emmenée Kari ou du moins jusqu’à un endroit où nous aurions plus de pistes à suivre. Heureux, il fit un salto-arrière en lévitation et nous sortîmes de la maison, nous mettant en route vers la sortie du village. Le Pokémon de ma cousine nous serait utile d’ici peu, lui seul pourrait la retrouver sans difficulté. Il la connaissait par cœur. Il était le plus proche de Kari depuis notre arrivée à Kimaro. Seul ombre sur mon tableau, il n’obéissait qu’à elle et la seule fois où je m’en étais occupé il m’avait attaqué. Protecteur, calculateur et souvent brutal voila ce qui caractérisait ce Pokémon. Une goutte de sueur perla sur mon front au moment où nous passâmes l’arche créée par les arbres, nous nous dirigions vers Ikoudo. La ville que j’avais quitté plus tôt dans la journée, le lieu où j’allais suivre mes cours mais également celui où la team Darklight préparait ses plans. J’espérais qu’il n’était rien arrivé à Kari, je l’espérais au plus profond de moi mais dès l’entrée en ville je fus assailli par une sensation désagréable comme si elle souffrait. Je me mis à courir tout en suivant Fantominus qui s’arrêta devant une bâtisse mêlant le gris au vert, un tremblement me parcouru l’échine lorsque deux personnes passèrent à côté de moi en discutant d’un projet qui me paraissait insensé. Kari si tu es là, fait un signe… Voila que je rêve éveillé… Je poussai la lourde porte métallique et arrivai dans une sorte de hall où quelqu’un se tenait derrière un bureau. Un secrétaire ? Je m’approchai, demandai l’étage cinq et il me montra l’ascenseur. Je m’y dirigeai le plus vite possible, appuyai sur le bouton menant à l’étage. Je ne l’atteignis pas, une coupure de courant arrêta la cage dans laquelle je me trouvais. Plus rien d’électrique ne pouvais fonctionner, j’étais pris au piège jusqu’à une durée indéterminée.
_________________
"Vivre chaque jour telle une nouveauté..."
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Publicité








MessagePosté le: Sam 30 Oct - 15:15 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le monde est composé de mots. [Autres.] -> Discussions. -> Créations. -> Ateliers de Queulorior. -> Historiques. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com