Index du Forum




 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Concours n°2

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le monde est composé de mots. [Autres.] -> Discussions. -> Créations. -> Concours
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Quel est l'écrit que vous préférez ?
Origine. [Marina Simones]
66%
 66%  [ 2 ]
Une douleur glacée. [Line Okim]
33%
 33%  [ 1 ]
Total des votes : 3

Auteur Message

Mélodie Hinuki


Admin'.

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2010
Messages: 462
Starter: Evoli [F]
Région de départ: Johto.
Pokédollars: 990 120

MessagePosté le: Dim 14 Aoû - 17:51 (2011)    Sujet du message: Concours n°2 Répondre en citant

Le deuxième concours ayant ses participantes prêtes peut donc débuter, les votes sont ouverts pour les deux textes qui suivront. Le sondage durera dix-sept jours c'est-à-dire de la date d'aujourd'hui jusqu'au 31 août.

Good Luck !
_________________
"Vivre chaque jour telle une nouveauté..."


Dernière édition par Mélodie Hinuki le Dim 14 Aoû - 17:54 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Publicité








MessagePosté le: Dim 14 Aoû - 17:51 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Mélodie Hinuki


Admin'.

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2010
Messages: 462
Starter: Evoli [F]
Région de départ: Johto.
Pokédollars: 990 120

MessagePosté le: Dim 14 Aoû - 17:53 (2011)    Sujet du message: Concours n°2 Répondre en citant

Origine. (By Marina Simones)
 

"My name is Sofia.
Mon nom est Sofia, psalmodia la traductrice.
Today, we find a...
Aujourd'hui, nous avons trouvé..."
 
"A table ! Cria une femme.
-J'arrive tout de suite ! Répondit son mari, assis devant la télévision, avalant chaque mot prononcés par les journalistes."


"...But we don't know who writed them.
...Mais nous ne savons pas qui les a écrit.
Here's what they said :

Voici ce qu'ils racontent :"
 
          "J'ai froid. J'ai peur. Tout autour de moi se détruit. La folie ambiante n'a d'égal que le chaos environnant. Je n'ose plus sortir de chez moi...Dire qu'il y a quelques jours encore je m'amusais avec Charmillon. Mais il est parti... Dites-moi... Pourquoi est-il parti loin de moi ? Pourquoi s'est-il joint à eux ? La guerre fait rage, toutes les prophéties semblent se réaliser aujourd'hui... Oui... Je le sens... La fin du monde est proche...
          Cette mentalité est présente partout chez les humains. Ils sont persuadés de faire le bien... Mais ils ont tord. Ils ont tous tord. Les légendaires, eux, ont décidé d'intervenir. Ils ont voulu mettre fin à cet esclavage... Et pour ça, ils ont choisi la méthode la plus simple, et la plus efficace : l'extermination de l'espèce humaine. Comment tout cela a-t-il commencé... ? J'ai peur de m'en souvenir... Mais je vais essayer de m'en rappeler... Pour les survivants... S'ils trouvent ce journal... Qu'ils ne commettent pas deux fois la même erreur...
          C'était il y a une semaine. Malgré les températures estivales, il s'était, d'un coup, mis à neiger. Les scientifiques connaissaient déjà ce phénomène. C'était un avertissement des légendaires. Cela voulait dire que les humains avaient quelque chose à se reprocher. Dans toutes les régions, de Johto à Unys en passant par Fiore et Almia ainsi que les îles oranges, la population avait mis au point une grande campagne destinée à trouver la cause de la colère chez les légendes.
          Ils la trouvèrent à Sinnoh. Le lac Savoir, refuge de Crehelf, être de l'intelligence et de la connaissance, avait été souillé. Pollué, vide de tout trace d'humanité. Les eaux noires et boueuses glissaient contre les galets gris. Même l'eau glacée tombant du ciel ne semblait pas parvenir à n'essuyer ne serait-ce que deux pierres. Le pokémon légendaire était quant à lui introuvable. La pénétrante lumière dorée qui égermait d'ordinaire des eaux du lac Savoir n'arrivait pas à percer la couche de laideur qui paressait au-dessus des abysses.
          Un énorme rassemblement fut organisé pour nettoyer la splendeur de toute impureté. Très vite, le lac retrouva sa beauté passée. Mais une question subsistait.Qui avait ainsi dégrader l'eau ? Aucun habitant n'avait jamais rejoint le lac ces temps derniers. Ce fus moi qui leur donna la réponse qui crevait les yeux. La team Galaxie faisait son grand retour. Hélio, désireux de fonder une nouvelle terre, avait pour solution de la faire détruire par ses créateurs. En polluant le lac, il prenait le risque de faire mourir tous les pokémon's vivant en ce lieux, et déclencher une colère noire chez les légendes.
Et il avait réussi.

          Après le nettoyage, un spectacle apocalyptique s'offrit à nous, les habitants de Frimapic. Des Magicarpe's. Des Psykokwak's. Des Akwakwak's.Des Léviator's. Des Poissirène's. Des Poissonroy's. Tous, tous morts. Sans aucune exception. A l'intérieur de la grotte, au centre du lac, une dernière lueur sembla s'éteindre. Même le légendaire était tombé au combat. Il avait fini dans un état pitoyable. Recouvert entièrement d'une boue noire.
          Le silence était tombé sur le lac. Un silence respectueux ou angoissé, personne n'aurait su le dire. Quelque chose allait se produire. Oui, tout le monde le sentait. Les jeunes se cachaient derrières leurs parents. Les adultes étaient pétrifiés, à l'image de la vie autour d'eux. Les regards se ternirent, tout comme le ciel. Le gris du ciel avait viré au noir. Les nuages cotonneux au rouge sang. Le soleil disparut. Comme un oeil qu'on aurait fermé.
          Partout dans le monde les télévisions retransmettaient en direct les évènements du Lac Savoir. Partout dans le monde, dans toutes les langues, les journalistes annonçaient d'un air grave les nouvelles.Partout dans le monde les habitants s'étaient arrêtés en plein mouvement. Les uns leur cartes à jouer encore en main, les autres le fer à repasser allumé toujours posé sur le vêtement brûlé, les derniers versait le vin dans leur verre sans s'apercevoir que celui-ci débordait.
          J'étais debout, fixant d'un air éteint le ciel obscure, attendant un quelconque signe de vie. Les autres attendaient la même chose. A ce moment, un éclair zébra le ciel. Du moins, ce fut ce que tout le monde pensa. Mais au lieu de s'éteindre, il continua à slalomer entre les nuages, de manières à les relier entre eux. Un cercle d'une blancheur aveuglante se dessina dans le monde noir.
          Et partout, partout à travers le monde, les régions, les villes, les îles, les habitants étaient sortit.
          Cet phénomène inquiétant s'étendait à une vitesse étourdissante au monde entier.
          Soudain, d'un coup, d'un seul, tout s'arrêta. Toutes les télévisions, toutes les caméras des journalistes, les micros, les ordinateurs, les consoles, les montres, la lumière, le téléphone, tout, tout objet ayant de près ou de loin un rapport avec l'électronique s'arrêta.
"Dialga et Palkia, soufflais-je."
          Tout le monde se retourna.
"Qu'est-ce que tu racontes ?! Cria l'un. Tu peux pas te taire au lieu de...
-Silence ! Coupa un autre. Elle est étudiante en sciences légendaires. Elle va nous dire ce qui se passe.

-Le dérèglement électronique est caractéristique de l'apparition de Palkia, le pokémon de l'espace et Dialga, le pokémon du temps. Capables de former une distorsion dans l'espace-temps, les deux pokémon's légendaires de Sinnoh ne se manifestent qu'en de rares occasions, qui sont souvent annonciatrices d'un très grand malheur...Récitais-je, les yeux levés vers le ciel.

          Mon annonce pétrifia les habitants. Oui, ils savaient que j'avais raison. Et moi aussi je le savais.
          Deux immenses ombres glissèrent du cercle de lumière. Une au long cou, qui se posa à droite. Une aux ailes déployées qui se posa à gauche. Les deux silhouettes étaient invisibles pour tous, même pour les étoiles. Deux éclats brillaient dans la nuit. Un losange bleu aux reflets gris. Et une sphère rose aux étrange reflets bleutés.
          Personne n'osa souffler mot. Juste rester médusé devant les deux silhouettes.
          Soudain, comme une lampe qui aurait grillé, tout s'éteignit. Du cercle de lumière, seule chose encore visible, une silhouette d'une pureté et d'une luminosité aveuglante sortit.Dans l'obscurité la plus totale, des mots me vinrent à l'esprit et sortirent automatiquement de ma bouche entrouverte devant ce spectacle d'une beauté et d'une inquiétude bouleversantes.
"Arceus est à l'origine du monde et est considéré comme le créateur du monde. Il est autant symbole de la renaissance que de la destruction. Si un de ses enfants lui ait enlevé, il..."
          Je n'eu pas le temps de finir ma phrase. Un long hurlement empreint d'une colère encore jamais sentit résonna sur la terre.
"...entre dans une colère noire et cherche la vengeance en ralliant les autres pokémon's à sa cause, achevais-je."
          La silhouette laissa enfin place au corps majestueux du Dieu pokémon. Ses deux acolytes étaient désormais visibles pour tous également. Les deux pokémon's espace-temps se regardaient d'un air mauvais, prêts à se battre. Au même moment, sortirent des eaux désormais propres du lac deux pokémon's encapuchonnés, aux queues divisées. Le corps bleus pour les deux, la tête bleu foncée pour l'un et les mèches roses pour l'autre, Créfollet et Créfadet n'étaient pas ravis de voir ainsi enlevé l'un des leurs. Deux âmes se matérialisèrent alors, sitôt suivies de leur corps. Darkrai et Cresselia. J'aperçus également deux pokémon's nageant sous l'eau. Je devinais à leur silhouette qu'il s'agissait de Phione et Manaphy. Puis nous entendîmes un cri qui aurait pu paraître mignon dans une autre situation. Vu la puissance du son, nous fûmes tous surpris de voir apparaître un minuscule Shaymin aux fleurs noires. Puis la grotte Sacrée au centre du lac sembla sombrer tandis qu'une sorte de porte s'ouvrit pour laisse place à deux yeux rouges. Le temps dernière nous fut comme soulevé et fut remplacé par un immense Regigas aux lumières colorées et à la voix robotique. Il n'en manquait plus qu'un. Nous ne le vîmes pas, mais la simple présence d'une chaleur étouffante et de neige fondue nous indiqua la présence de Heatran.
          Le même phénomène s'était produit partout ailleurs. A Kanto, Johto, Hoenn, les pokémon's légendaires étaient sortis de leur nid.
          Nous étions restés là, à les regarder, attendant un quelconque geste des légendes. Mais rien ne se produisit.
          Ils restèrent là des jours, des nuits. Tout changeait, mais ça, nous ne le voyions pas. Sauf quand les pokémon's commencèrent à disparaître. Les Pokémon's de tous les dresseurs, sans exception. Même Charmillon... Même mon Charmillon était partit. Pas pour toujours, je l'ai revu... Plus tard.
          Oui, la guerre était déclarée. Je ne sais comment, mais ce jour arriva. Pokémon's contre humains. Frères contre frères. Amis contre amis. Ils avaient beau avoir vécu vingt ans ensemble, ils se haïssaient !
          Et Charmillon était parmi eux. Il me regardait avec un regard emplit de haine. Je n'ai pas pu soutenir ces yeux. J'ai déserté.
          Je me cache dans une grotte, éclairée à la bougie. J'écris. Je crois que je vous ai raconté tout ce que je savais...
          Je me pose toujours la même question... Toujours. En boucle, dans ma tête. Pourquoi ? Un homme a détruit le lac, mais nous nous sommes relayés pour réparer son erreur ! Alors pourquoi nous en vouloir à ce point ? Nous, nous n'avons rien fait de mal ! Si seulement les héros des légendes étaient encore là, si seulement ils avaient pu combattre le mal, comme dans les jeux vidéos de mon enfance ! Si seulement... Si seulement."
 

"All.
Tout.
 
It's...
C'est..."
 
          L'homme n'écoutait plus qu'à demi-mot. Comment cet homme avait-il pu faire une chose pareille ? Comment... Cette pauvre jeune fille... Il n'avait encore jamais entendu une histoire aussi... bouleversante. Il fallait faire quelque chose, pour faire entendre la voix de la fillette à travers le monde.
          Perdu dans ses pensées, il fut surpris de trouver son chat allongée sur ses genoux. Le félin s'était blottit là depuis quelques temps apparemment. Ce fut cet animal qui lui donna une idée.
          Un jeu vidéo, qui raconterait les aventures d'enfants dans une terre de légendes, accompagnés de monstres merveilleux.
          Cette pensée le suivit partout durant de nombreux mois. Pour se motiver, il avait même prit des photos du journal écrit par la jeune fille. Il lui suffisait de les regardait pour se souvenir de ce qui le poussait à faire ceci.
          C'est ainsi que, deux ans plus tard, deux jeux vidéos sortirent en magasin. Les jeux Pokémon firent un tabac et sont aujourd'hui mondialement connus.
          Mais personne ne sait qu'à chaque fois que Hélio est vaincu, une petite fille sourit, là-haut...
_________________
"Vivre chaque jour telle une nouveauté..."
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Mélodie Hinuki


Admin'.

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2010
Messages: 462
Starter: Evoli [F]
Région de départ: Johto.
Pokédollars: 990 120

MessagePosté le: Dim 14 Aoû - 17:55 (2011)    Sujet du message: Concours n°2 Répondre en citant

Une douleur glacée. (by Line Okim)
 

 
« Tel le vent du nord, il glacera les êtres impurs » 

 
Je refermai le livre et quittai la tente dans laquelle j'avais passé une nuit mouvementée. Les tremblements de terre n'avaient pas cessé. De ce fait, j'étais épuisée. 
Je coiffai d'un geste de la main ma chevelure couleur nuit. Je rassemblai mes affaires et me dirigeai vers la ville la plus proche. D'après ma carte, il s'agissait de Doublonville, à Jotho.  
Même les terres dépourvues d'activité humaine étaient dévastées. Les forêts calcinées par les feux les plus violents. Les sols retournés par des puissances inimaginables. Elles avaient subi le déchainement des éléments. Ce paysage chaotique était celui du monde d'aujourd'hui... 
Le son que provoquaient mes pas raisonnait et se perdait au milieu du carnage. Mais ceci n'était rien face à ce que j'allais découvrir. J'aurais préféré m'endormir pour l'éternité, plutôt que de vivre ça. Mais j'avais accepté cette mission... 
Même après avoir perdu tout espoir et toute motivation, j'avançais encore, m'accrochant à mon but, sans quoi je me serais enfuie dès la disparition de mes proches et ma ville. 
Les premiers immeubles effondrés apparurent à mon champ de vision. Je m'arrêtai. J'inspirai. J'expirai. Je renouvelai plusieurs fois ce geste, afin d'évacuer mes angoisses, sans trop d'efficacité.  
Je fit à peine quelques pas, qu'une odeur nauséabonde m'enveloppa. Elle alliait celle du sang et de la pourriture. J'en eu le cœur retourné. Difficilement, je repris ma lente et longue progression, vers les ruines qui abritaient, auparavant, les plus grands bâtiments de la région.  
Le spectacle fut terrible, et l'odeur bien plus forte. Les corps, pour la plupart en décomposition, flottaient dans des marres d'un liquide écarlate... 

 
♦♦♦♦♦ 

 
Il se dirigeait d'un pas rapide. Il avait hâte de terminer sa mission. De plus, il était seul. Un véritable désert l'entourait. Il avait vu le jour dans le but de veiller sur le monde. Pour lui, la région de Jotho exactement. Seulement, ce monde n'était plus. 
Ce monde avait noircit en même temps que le cœur de son créateur. Ce monde avait périt lorsque la haine avait rongé le Dieu. 
Là où tout avait commencé, tout prendrait fin en ce jour. 

 
♦♦♦♦♦ 

 
Je déambulai entre les gravats où humains et pokémons gisaient sans vie. Je cherchai pourtant un survivant. Une personne comme moi, qui assistait à la fin sans pouvoir agir.  
A plusieurs reprises, je lançai un regard vers le ciel. Il pouvait surgir à tout moment aux travers des nuages. Je ne parvenais pas à accepter ma mort et à m'imaginer vivre sur une surface anéantie.  
J'étais troublée, perdue, pommée. Je ne comprenais pas totalement les actes d'Arceus et ses subordonnés. Selon nos légendes, il était la base de la création de notre planète et de notre vie. Mais alors, pourquoi voudrait-il la ravager ? 
Une faible sonnerie retentit, m'interrompant dans mes réflexions et me faisant sursauter. Je sortis l'objet provocateur du son qui était simplement mon Pokématos.  
-Allo ? 
-Bonjour, je voulais savoir ta situation, fit une voix. 
C'était Lucas, un rescapé. Nous étions une quarantaine répartis dans les régions de Kanto, Johto, Hoenn, Sinnoh et Unys. Lui était originaire de Sinnoh, là où tout avait commencé. 
Quelques jours plus tôt, Arceus était apparu accompagné de l'être du temps, l'être de l'espace, l'être du monde distorsion et tous ceux représentant la région. Il avait annoncé la disparition de êtres humains. Suite à son assaut, les pokémons qui n'était actifs que dans les légendes s'étaient réveillés, continuant la tache du Dieu.  
Pour une raison qui m'était inconnue, je m'étais évanouie alors que le feu terrible de Ho-Oh détruisait ma ville. Je m'étais alors réveillée au centre des débris des maisons. J'avais remarqué rapidement que j'étais la seule en vie.  
Un jour après, j'eus un contact avec d'autres personnes qui avaient subi les mêmes évènements.  
Lucas avait assisté à la première apparition des Légendes. Et étonnamment, il était encore en vie. 

 
♦♦♦♦♦ 

 
Ses pattes le portèrent finalement aux ruines de le ville, nommée Doublonville par les humains. L'odeur de la mort et du sang parvinrent à ses narines sensibles.  
Le carnage ne le dégouta pas. Il en était en partie responsable. Il n'avait pas seulement exécuté les ordres de son souverain. Il était en colère lui aussi. Tous les pokémons l'étaient ! Hommes, femmes, enfants, tous devaient payer ! 
La haine, la peine et la folie avaient consumé petit à petit le cœur d'Arceus et l'avaient obligé à détruire le monde. Son monde.  
Jamais le légendaire ne pardonnerait aux être dépourvus de pouvoir pour leurs nombreuses fautes. Il était désolé pour les pokémons morts face aux armes humaines. Il espérait que leur sacrifice ne serait pas vain. Il ne pouvait l'affirmer. Lui aussi pourrait disparaître... 
Au fil de sa progression, il emprisonna la ville fantôme dans une prison de glace. 
Elle fut facile à traquer par son odeur opposée en tous points à celle de la mort, mais surtout par celle de la peur ! 
Une question lui trottait dans l'esprit. Pourquoi le Dieu avait-il voulu que chacun des pokémons légendaires protègent un humain pour ensuite lui retirer la vie ? 

 
♦♦♦♦♦ 

 
-Ho-Oh ne s'est pas manifesté aujourd'hui... Je n'ai trouvé personne. Je... Je pense que tout est terminé ici, déclarai-je tentant de cacher mon inquiétude. 
-Mais tu es encore là. 
Lucas avait une manière de dire les choses franchement. Et il avait raison... 
-Je dois t'avouer que je n'ai plus aucun contact avec Kanto et Unys. Samy à Hoenn et toi à Jotho êtes les derniers que j'ai pu joindre. 
-Tu veux dire... Qu'ils sont... 
-Sans doutes, me coupa-t-il. Il semblerait que les légendaires soient passés à l'acte.  
Je ne répondit pas, sous le choc. Comment pouvait-il être si calme, alors que nous allions mourir ? J'étais tétanisée et bousculée par des centaines de questions sans recevoir de réponse. Ni même Lucas ne comprenait... 
-Tu as peur ? me questionna-t-il subitement.  
-... Evidemment ! explosai-je. Je n'en peux plus ! Je suis épuisée ! Je suis dans une ville où seuls les cadavres me tiennent compagnie ! Alors, oui, je suis effrayée ! 
Je m'énervais rarement. Mais ce que ça pouvait faire du bien parfois. 
De nouveau, un son me signala qu'une autre personne tentait de me parler via mon Pokématos.  
-Samy m'appelle. A tout de suite, déclarai-je, puis je répondis au dresseur d'Hoenn. 
-Mélia ! Grou... Groudon est apparu ! Qu'est ce que je peux faire ? 
-Hein ?! Je... Je ne sais pas, dis-je prise au dépourvu. 
-Mais je vais mourir ! Mélia, aide-moi ! 
Un grondement se fit entendre, confirmant la présence du géant. Je ne pouvais l'aider, j'aurais du raccrocher. Mais je ne voulais pas l'abandonner ! Je restai donc immobile et silencieuse. Je serais avec lui jusqu'au bout... 
J'entendis un ultime cri provenant du garçon et plus rien... Une larme roula sur ma joue droite. Je m'adossai contre un mur. Mon corps tremblait de toute part.  
Après un long moment, je me décidai à taper le numéro de mon ami sur mon appareil. 
-Lucas ? Fis-je avec une voix tremblante. 
-Ne dis rien, j'ai compris... 
Nous restâmes un moment sans dire de mot, quand un fracas retentit du côté de Sinnoh. 
-Tu ne me croiras jamais. Arceus est en face de moi. 
Il ne semblait nullement effrayé. Au contraire il était parfaitement calme !  
-C'est fini, Mélia, ajouta-t-il. 
J'éclatai en sanglot. Toute ma rage contre lui s'était envolée, donnant la place aux larmes.  
-Tu ne peux pas partir comme ça ! Je ne peux pas être seule... Non ! Je ne peux pas... 
-Quoi de mieux que de t'avoir comme dernière représentante de l'espèce humaine.  
-Ne dis pas ça ! 
-Au revoir Mélia. J'ai été heureux de te connaître. 
Il coupa la communication, me laissant face à moi même. Mon corps s'écroula sur le sol souillé de sang. Je pleurai, inondant mes mains qui avaient abandonné le Pokématos pour rejoindre mon visage. Je craquai. Je ne pouvais plus prendre sur moi. 
Quelques minutes après, un grand froid m'entoura. Une goutte salée se cristallisa avant de s'engouffrer dans le liquide écarlate. Vivement, je me relevai et me tournai. Mon flot de larme s'arrêta. En face, se trouvait un pokémon que je connaissais via un livre consacré aux légendes.  
Un quadrupède portant les couleurs de l'eau. Deux queues blanches ondulant contre ses flancs. Une crinière mauve flottant dans son dos. Nuls doutes, c'était Suicune. 
Etonnamment, j'étais sereine. La peur m'avais quittée. J'acceptai mon sort, le sort de l'humanité.  
Tout s'était éclaircit. Les fautes des hommes, allant même jusqu'à leur existence. Certes tous n'étaient pas mauvais. C'était notre prix à payer pour ne pas avoir agit avant... 
La glace m'entourait, prête à se jeter sur moi tel un Grahyena sur sa proie. Pourtant, elle ne le fit pas... Le regard rubis me fixait. Je perçus une lueur de doute dans ses pupilles. Pourrait-il désobéir à Arceus pour moi ? C'était invraisemblable ! Pourquoi moi ?  
-Tue-moi ! Tu ne peux pas trahir ton souverain. Pas pour moi. Alors tue-moi ! 
Ces mots étaient sortis de ma bouche sans passer par mon esprit. Où était la jeune fille peureuse que j'étais ? Cependant, j'admettais avoir raison. Et pour suivre mes paroles, je fermai mes yeux et attendis.  
Des picotements, suivis d'un grand froid, parcoururent mon corps. Lentement, les battements de mon cœur faiblirent et je rejoignis le néant de mon esprit. La mort était paisible, je ne ressentais aucune douleur, prisonnière d'un cocon de glace.  
La destruction du monde ne signifiait pas sa perte. Tôt ou tard, des flammes renaitront des océans de verdure. Des inondations renaitront de nouvelles terres. Des humains renaitront des êtres meilleurs.  
De la mort renaitra la vie. 
Enfin, ma dernière pensée se dirigea vers une citation de mon livre. La prophétie avait était prédite avant même que le chaos commence... 

 
« Tel le vent du Nord, il glacera les êtres impurs. »
_________________
"Vivre chaque jour telle une nouveauté..."
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Mélodie Hinuki


Admin'.

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2010
Messages: 462
Starter: Evoli [F]
Région de départ: Johto.
Pokédollars: 990 120

MessagePosté le: Sam 3 Sep - 19:34 (2011)    Sujet du message: Concours n°2 Répondre en citant

Et c'est Marina qui remporte à nouveau le concours !
Elle remporte deux objets de son choix hors masterball bien sûr, dit nous lesquels à la suite.
_________________
"Vivre chaque jour telle une nouveauté..."
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Line Okim


Eleveurs.

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2010
Messages: 120
Starter: Miaouss ♂
Région de départ: Kantô.
Pokédollars: 5 115

MessagePosté le: Mer 14 Sep - 19:11 (2011)    Sujet du message: Concours n°2 Répondre en citant

*trois ans plus tard...*
Bravo Marinaaa
J'étais sure qu'elle gagnerait ;D En plus elle a un super lot !
_________________
~Mon Miko ferais un merveilleux Persian~

Répertoire
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Mélodie Hinuki


Admin'.

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2010
Messages: 462
Starter: Evoli [F]
Région de départ: Johto.
Pokédollars: 990 120

MessagePosté le: Dim 18 Sep - 20:57 (2011)    Sujet du message: Concours n°2 Répondre en citant

Vaut mieux tard que jamais.
Enfin Marina n'est toujours pas venue chercher son lot qui l'attends sagement.
_________________
"Vivre chaque jour telle une nouveauté..."
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Contenu Sponsorisé








MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:52 (2017)    Sujet du message: Concours n°2

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le monde est composé de mots. [Autres.] -> Discussions. -> Créations. -> Concours Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com